CCTV CCTV CCTV

CCTV

POLITIQUE DE VIDEOSURVEILLANCE – VARO ENERGY

 

1. Introduction et résumé

1.1. VARO Energy (ci-après : « VARO ») utilise un système de vidéosurveillance (également connu comme CCTV) pour la sécurité de ses bâtiments, biens, effectifs et visiteurs. La présente police décrit l’utilisation de la vidéosurveillance par VARO, les mesures de protection qu’elle prend pour protéger les données à caractère personnel et la vie privée ainsi que les autres droits fondamentaux et les intérêts légitimes des personnes prises par les caméras.

1.2. Cette politique s’aligne sur les normes des lois et réglementations en vigueur, notamment sur le Règlement Général sur la Protection des Données 2016/679 (« GDPR »). La présente Police est applicable au sein du groupe Varo. Le cas échéant, des modifications peuvent être émises à l’échelle locale de temps à autre, définissant des règles plus spécifiques –qui prévaudront sur la présente Police en cas de contradiction.

2. Quelles sont les données à caractère personnel recueillies et à quelle fin

2.1. VARO n’utilise un système de vidéosurveillance qu’à la seule fin de la sécurité et du contrôle de l’accès. Le système de vidéosurveillance aide à contrôler l’accès à nos bâtiments ainsi qu’à garantir leur sécurité, celle de nos effectifs, de nos visiteurs et des biens et informations situé.e.s ou entreposé.e.s dans les locaux. Il complète tout autre système de sécurité physique tel que système de contrôle d’accès et système de détection d’intrusion physique. Il fait partie des mesures de soutien de nos politiques de sécurité plus larges et aide à empêcher, détecter, et si nécessaire enquêter sur tout accès physique non autorisé, y compris tout accès non autorisé pour protéger les locaux et les salles protégées, l’infrastructure informatique ou toute information opérationnelle. De plus, la vidéosurveillance aide à empêcher, détecter et enquêter sur le vol d’équipements ou de biens appartenant à VARO, ses visiteurs ou son personnel et toute menace à la sécurité des visiteurs ou du personnel travaillant dans les bureaux – tels incendie ou attaque physique.

2.2. Ce système n’est utilisé pour aucun autre objectif, par exemple il n’est pas utilisé pour contrôler le travail des employés ou l’absentéisme. Ce système n’est pas non plus utilisé comme outil d’enquête – autrement que pour enquêter sur les incidents relatifs à la sécurité physique tels que vols ou accès non autorisé.

3. Motifs légaux de vidéosurveillance

L’utilisation de vidéosurveillance est nécessaire à VARO pour garantir la sûreté et la sécurité de ce bâtiment, locaux, biens, effectifs et visiteurs. À cet effet, VARO a un intérêt légitime à faire appel à la vidéosurveillance lorsque des mesures moins invasives sont insuffisantes pour limiter de tels risques.

4. Pendant combien de temps conservons-nous les données

Les images sont conservées pendant un maximum de quatre semaines (pour la Suisse – 3 jours, et pour l’Allemagne – une semaine). Ensuite, toutes les images sont effacées. Si certaines images doivent être stockées pour enquêter plus en détail ou prouver un incident relatif à la sécurité, elles peuvent être conservées si nécessaire.

5. Comment communiquons-nous les informations au public

Nous communiquons toute information concernant la vidéosurveillance au public de manière efficace et compréhensible. À cette fin, nous avons adopté une approche à plusieurs niveaux consistant dans une combinaison des deux méthodes suivantes :

• notification immédiate pour alerter le public sur le fait qu’un contrôle est effectué, et
• poster la présente Politique de vidéosurveillance sur notre site Internet pour les personnes souhaitant en savoir plus sur la vidéosurveillance au sein de VARO.

6. Transferts et révélations

Aucun accès permanent à la vidéosurveillance n’est accordé au management ou aux ressources humaines.

Ces images ne peuvent être transférées à des organes d’enquête qu’en cas de circonstances exceptionnelles dans le cadre d’une enquête pénale. Toute requête d’accès aux enregistrements de vidéosurveillance de la part d’autorités ne sera accueillie qu’en cas d’obligation légale et ses transferts seront documentés.

VARO ne peut autoriser et n’autorisera l’accès à la vidéosurveillance qu’à des tiers ayant reçu pour mission de garantir la sécurité et la sûreté des locaux, des bâtiments, des effectifs, des visiteurs et des biens. Tous les accès ne seront accordés que dans le respect de toutes les obligations pertinentes relatives au respect de la vie privée.

Tous les transferts et révélations sont documenté.e.s et soumis.e.s à une évaluation de leur nécessité et de la compatibilité de leurs objectifs aux objectifs de contrôle de sécurité d’accès initiaux du traitement.

Si vous avez des questions concernant cette police ou l’utilisation de la vidéosurveillance par VARO, veuillez contacter privacy@varoenergy.com